Horaires et coefficients (port de L’Herbaudière) :

Vendredi 3 décembre
Coefficient 92 : pleine mer : 3h17 ; basse mer : 9h30. Coefficient 96 : pleine mer : 15h40 ; basse mer : 21h58
Samedi 4 décembre
Coefficient 100 : pleine mer : 3h57 ; basse mer : 10h20. Coefficient 102 : pleine mer : 16h23 ; basse mer : 22h45
Dimanche 5 décembre
Coefficient 103 : pleine mer : 4h39 ; basse mer : 11h10. Coefficient 103 : pleine mer : 17h06 ; basse mer : 23h33
Lundi 6 décembre
Coefficient 101 : pleine mer : 5h23 ; basse mer : 11h10. Coefficient 98 : pleine mer : 17h50 ; basse mer : 12h01
Mardi 7 décembre
Coefficient 95 : pleine mer : 6h10 ; basse mer : 00h23. Coefficient 90 : pleine mer : 18h36 ; basse mer : 12h53

En respectant les bonnes pratiques, vous préservez la ressource et le milieu marin.
Vous contribuez ainsi à ce que ce plaisir reste accessible à tous et pour longtemps.

C’est l’occasion pour vous rappeler la prudence et la réglementation :

Tailles minimales et quantités maximales des coquillages autorisés par personne et par jour. Informations valables en Vendée et Loire-Atlantique.
–  Moules : 4 cm et 5 kg (env. 500 moules)
Coques : 2.7 cm et 4 kg (env. 400 coques) (sauf gisement de la Baule 3 cm)
Palourdes japonaises : 3.5 cm et 3 kg (env.150 palourdes)
Palourdes européennes : 4 cm et 3 kg (env.150 palourdes)
Tellines, olives de mer ou pignons : 2,5 cm et 2 kg (env. 500 pignons)
Pétoncles noirs : 4 cm et 2 kg (env. 65 pétoncles)
Pétoncles blancs ou vanneaux : 4 cm et 3 kg (env. 100 pétoncles)
Vénus : 2,8 cm et 3 kg
Spisules ou mactres épaisses : 2.5 cm et 3 kg
Mactres coralline : 3 kg
Huîtres creuses  : 5 cm / 60 huîtres dans la limite de 5 kg
Huîtres plates : 6 cm / 36 huîtres dans la limite de 3 kg
Bigorneaux : 3 kg (env. 500 bigorneaux)
Crevettes (autre que bouquet) : 3 cm / Limité à la consommation personnelle
Tourteau : 13 cm / Limité à la consommation personnelle
Étrille : 6,5 cm / Limité à la consommation personnelle
Mye : 3 kg
Oursins : 4 cm piquant exclus / 12 individus
Patelles (arapède, bernique ou chapeau chinois) : 3 kg
Praires : 4.3 cm et 3 kg
Vernis : 6 cm et 3 kg
Vers marins : (arénicole, gravette, siponcle…) : 500gr (toutes espèces confondues)

La pêche à pied est interdite dans les étiers et les ports, et doit s’effectuer à plus de 15 mètres des concessions de cultures marines (tables à huitres, bouchots) et dans les allées séparatives..

Concernant le matériel, le pêcheur de coquillages, oursins et vers marins peut utiliser :
– un grappin à oursins 3 dents maxi,
– une serfouette sans dent ou constituée de 3 dents maxi, de largeur de 6 cm max,
– un couteau et assimilés inclus détroqueur et gouge.,
– une griffe et gratte à coquillages non grillagée maxi 3 dents de diamètre 7 mm et largeur 10 cm max
– une fourche bêche, fourche à coquillages non grillagée 5 dents max, uniquement pour la pêche des vers marins et des myes.
– Autres outils autorisés : cuillère, fourchette et baleine de parapluie.
– Croc, crochet pour la récolte des curstacés uniquement ; pas de caractéristiques réglementées.
– Épuisettes et assimilés pour la récolte des crustacés uniquement : pas de caractéristiques réglementées.

Par contre, l’usage et la détention de tous engins non réglementaires sont interdits.

Bonnes pratiques et mesures de protection des espèces et des habitats s’appliquant aux pêcheurs à pied de loisir sur le littoral de Loire-Atlantique et de Vendée :

La pêche maritime à pied de loisir s’exerce dans le respect du milieu naturel et implique notamment :

– la remise en place des pierres retournées,
– le rebouchage des trous générés par la pêche,
– l’absence de dégradation des habitats naturels sensibles.

La pêche des coquillages, vers marins et oursins est interdite entre le coucher et le lever du soleil.

Le tri des captures est effectué au fur et à mesure de la récolte et directement sur le lieu de pêche. Il est interdit de décortiquer les coquillages et oursins, sauf consommation immédiate sur le lieu de prélèvement.

La vente du produit de la pêche de loisir est interdite sous quelque forme que ce soit.

A des fins de repos biologiques, le gisement de coques de la baie La Baule fait l’objet d’une fermeture saisonnière définie chaque année par arrêté du Préfet de Région.

La pose et la pêche aux filets fixes sur la zone de balancement des marées sont soumises à autorisation délivrée par le Préfet du département. La capture du bar au filet fixe est interdite.

 

Une pêche à pied raisonnée, ce sont des ressources naturelles préservées.

Pin It on Pinterest

Share This