La France est de nouveau en alerte pour l’influenza aviaire hautement pathogène depuis l’apparition de foyers dans des basses-cours de particuliers en Belgique mais également dans les départements de l’Aisne et des Ardennes.

Par conséquent, le Ministre de l’agriculture a pris un arrêté ministériel en date du 9 septembre 2021, élevant le niveau de risque épizootique d’influenza aviaire de « négligeable » à « modéré » sur l’ensemble du territoire.

Les détenteurs d’élevages amateurs et de  basses-cours doivent impérativement respecter les mesures suivantes :
– aucune volaille ou oiseau captif ne doit entrer en contact direct avec des volailles d’élevage professionnel ;
– toutes les mesures sont prises pour éviter les contaminations liées aux véhicules, aux autres animaux et aux personnes extérieures à la famille, et pour limiter l’accès aux rongeurs et autres nuisibles ;
– les mangeoires et les abreuvoirs ne doivent pas être accessibles aux oiseaux sauvages ;
– les stocks d’aliments et de litière doivent être entreposés à l’abri de l’humidité et de toute contamination.
En cas de mortalité anormale, le détenteur contacte rapidement un vétérinaire qui jugera de la gravité de la situation.

De plus, dans les 126 communes de Vendée situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), c’est-à-dire abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs (marais et littoral), des mesures de prévention renforcées sont rendues obligatoires :
–    confinement des volailles dans le poulailler ou, à défaut, la pose de filets recouvrant l’ensemble du parcours auquel ont accès les oiseaux ;
–    aucun point d’alimentation ou d’abreuvement sur les parcours ;
–    interdiction de rassemblement d’oiseaux (comme les concours ou expositions).

De plus, un nouvel arrêté ministériel en date du 29 septembre 2021 définit désormais un liste de communes présentant un risque élevé de diffusion du virus (zone à risque de diffusion – ZRD) lié essentiellement à l’importance de l’activité avicole. Au niveau de risque « modéré », seule la mise à l’abri des canards âgés de moins de 42 jours est rendue obligatoire.

De plus, vous trouverez ci-dessous un lien d’accès à un questionnaire recensant les dispositions que vous avez prises (ou prendrez )  auprès des particuliers détenteurs de basses-cours. Ce questionnaire ne prend que quelques minutes et sera une aide précieuse dans l’organisation de notre campagne de sensibilisation.

https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/gestion-des-basses-cours-des-particuliers

thumbnail of Communes ZRP-ZRD-Vendee

   https://lepine-iledenoirmoutier.fr/wp-content/uploads/2021/10/Influenza-aviaire.jpg

Pin It on Pinterest

Share This