ATTENTION ! VIGILANCE

Détection d’un nouveau foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (grippe aviaire) dans un élevage de dindes en Vendée.

Les services de l’État, et plus particulièrement la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP), sont mobilisés au côté de l’éleveur qui sera indemnisé des pertes directes liées à l’abattage des volailles et des frais liés à la désinfection des locaux, ainsi que des pertes indirectes.

Afin d’éviter la propagation du virus, les transports d’oiseaux sont interdits autour de cet élevage dans le périmètre défini par arrêté préfectoral. Une zone de protection d’un rayon de 3 km et une zone de surveillance de 10 km ont ainsi été mises en place autour du foyer avec pour objet d’interdire les mouvements d’oiseaux en sortie et entrée de zones.

La première hypothèse de contamination pour cet élevage serait une introduction du virus via l’avifaune sauvage contaminée.

Pour tous les acteurs de la filière, il s’agit de veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages et éviter sa diffusion entre élevages. Les mêmes recommandations s’adressent aux particuliers détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement.
https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateursprofessionnels-et-les-particuliers
Le respect de toutes ces mesures fera l’objet de contrôles renforcés par des agents de la DDPP de Vendée durant les semaines à venir.

Si tous les acteurs de la filière doivent veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité, les mêmes recommandations s’adressent aux particuliers détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement.
Un respect strict de ces mesures est indispensable pour endiguer l’épizootie qui touche la Vendée.

 

thumbnail of Grippe Aviaire Affiche IAHP – mesures

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This