Les THM, c’est quoi ?

Les trihalométhanes (THM), sont des résidus de la chloration de l’eau formés principalement par une réaction chimique entre le chlore et les matières organiques naturellement présentes dans les eaux de surface.

La chloration, ça sert à quoi ?

La chloration (ajout de chlore dans l’eau en sortie d’usine et tout au long de son transport) désinfecte efficacement l’eau en éliminant bactéries, virus, parasites, champignons… L’action bactéricide du chlore persiste dans le temps après son injection et permet de maintenir sa qualité microbiologique lors de son transport jusqu’aux robinets.

Une année exceptionnellement sèche et un été chaud …

En 2022, la France bat des records de sécheresse. La Vendée est un département particulièrement touché. En effet la pluviométrie a été très inférieure par rapport aux années antérieures. En conséquence, des mesures de restrictions ont été prises par le préfet.

La consommation exceptionnelle de la période estivale impose d’alimenter l’ouest Vendéen et son secteur côtier avec l’eau produite à l’est de la Vendée, engendrant des transferts d’eau dans des conditions de température exceptionnelle.

… qui influent sur la formation des THM

L’augmentation de la température de l’eau due aux fortes chaleurs et la durée importante des transferts d’eau occasionnés par la sécheresse peuvent entraîner une augmentation de la concentration des THM dans l’eau potable.

Les conditions extrêmes de 2022 sont donc propices à la hausse des concentrations de THM dans l’eau distribuée sur la côte vendéenne et plus particulièrement sur les îles.

Quels risques pour la santé avec les THM ?

Une exposition de longue durée aux THM présenterait des risques pour la santé humaine : on constate une association entre l’exposition chronique à une eau contaminée en THM et l’incidence des cancers de la vessie chez l’homme, sans que la causalité ne soit formellement établie.

Dépassement du seuil réglementaire et recommandations à la population

Sur les 4 communes de l’île de Noirmoutier, la limite réglementaire pour les THM (100 μg/l microgrammes par litre) est ponctuellement dépassée. Le 18/8/22, la concentration en THM a atteint 107 μg / litre. Par conséquent, en lien avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS), Vendée Eau, par précaution, communique les recommandations suivantes valables pour l’ensemble de l’île de Noirmoutier.

« S’agissant d’un risque sanitaire non immédiat, compte tenu que le dépassement est modéré et ponctuel et que les THM sont volatils, il n’est pas nécessaire de cesser de boire l’eau du robinet dès lors que vous prenez la précaution suivante :

  • pour favoriser l’élimination dans l’air des THM dissous dans l’eau, laissez reposer pendant 24 heures à température ambiante (et non au réfrigérateur) l’eau du robinet dans une carafe ouverte (car la surface de contact eau/air est plus étendue que dans une bouteille).
  • Pour les autres usages (cuisine, hygiène corporelle, etc.), vous pouvez, sans risque d’exposition significative aux THM, utiliser l’eau du robinet. »

Cette recommandation est effective jusqu’à ce que les concentrations en THM repassent sous le seuil réglementaire (information sur cette page).

Les habitants des autres secteurs de Vendée peuvent continuer à utiliser l’eau potable en toute confiance, tout en veillant à respecter les restrictions d’usages en vigueur par arrêté préfectoral en raison de la sécheresse.

Les équipes de Vendée Eau et de ses exploitants sont mobilisés pour atténuer la hausse des concentrations de THM.

Pour plus d’informations les abonnés de l’Île de Noirmoutier peuvent contacter le service abonnés de SAUR : 02.51.37.01.09

Pin It on Pinterest

Share This