PAS D’ÉLECTION DES VICE-PRÉSIDENTS DE L’ÉPINE EN VUE.

LETTRE OUVERTE des élus communautaires de L’Épine adressé à l’ensemble des élus communautaires et de l’île à M le Préfet et M le Député suite à l’inscription à l’ordre du jour du conseil communautaire du 7 février 2019 de la nomination, dans les commissions, des élus de l’Epine sans aborder la question de l’élection des vice-présidents qui est toujours en suspens.

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs les Conseillers Communautaires.

 

L’ordre du jour du conseil communautaire du 7 février 2019 ne prévoit pas l’élection des deux vice-Présidents de L’Epine au sein du bureau communautaire, organe de gouvernement de l’île, pour être en conformité avec le règlement intérieur de la Communauté de Communes.

Bien qu’impatients d’apporter notre contribution active, comme nous l’avons toujours fait, au sein des commissions, l’élection des vice-présidents est pour les élus de L’Epine, un préalable avant toute désignation de leurs représentants dans les commissions communautaires et commissions ou organismes extérieurs.

Cette situation subie que nous déplorons et pour laquelle nous souhaitons une issue rapide est la conséquence du vote des 13 élus communautaires portant leur choix sur deux élus de L’Epine non candidats à ces postes. Il vous revient donc de rétablir la situation traditionnelle et d’équité entre les communes de l’île qui veut que les quatre Maires soient vice-présidents.

Le refus de ces élus communautaires outrepassant le vote des Epinerins n’est pas acceptable et nous conduit à vous signifier par la présente que les conseillers communautaires de L’Epine ne peuvent, sans connaitre leurs vice-présidents, se porter candidats au sein des commissions de la Communauté de Communes et des organismes extérieurs.

Les délibérations des conseils communautaires, basées sur des propositions des commissions ou des décisions de bureau, se retrouvent en contradiction avec le règlement intérieur de la Communauté de Communes.

Ce dernier prévoit expressément la présence des quatre Communes au sein des commissions et de deux vice-Présidents au sein du bureau.

Cet état de fait ne peut donc que fragiliser les décisions prises par le conseil communautaire.

Dans l’attente de vos propositions, nous vous informons à regrets que nous ne serons pas présents ce soir à la réunion communautaire du 7 février.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de nos sincères salutations.

 

Michel ALLEMAND                       Jean-Pierre BRUNET                    Dominique CHANTOIN

                                          

 

Nicole GROLEAU                    Mauricette RICHARD

  

Pin It on Pinterest

Share This